Vie affective

Voici les textes* des gagnants du concours de mots qui s'est déroulé à Thuin et Chimay:

* Les textes n'ont pas été modifiés ni corrigés.

 

1er PRIX:

En attendant

Je sais bien qu'il viendra comme naît le printemps.

Brusque et sûr, grave et doux, en toutes plénitudes,

Je sais bien qu'il viendra combler ma solitude.

Et je l'accueillerai comme un être longtemps.

OUTRE-mer en allé, qu'on retrouve et qu'on aime,

Cent mille fois plus beau que son rêve lui-même.

ET je l'accueillerai simple comme un amour,

Tendre comme un enfant, avec deux moins d'extase,

D'amour et de désir, offertes comme un vase.

Il me faudra peut-être attendre que mon coeur

Ait retrouvé le dessus le monde et la souffrance

Ses émerveillements et ses ferveurs d'enfance.

Il me faudra l'attendre encore un peu de temps

Davoir pleuré sans doute et d'en être sincère,

D'avoir l'âme assez pure et les prunelles claires.

Je sais bien qu'il viendra ce bonheur que j'attends,

Brusque et sûr, grave et doux,

en toutes plénitudes

Je sais bien qu'il viendra combler ma solitude.

Car le bonheur est fait pour ceux qui n'ont douté

ET qui gardent l'espoir de sa belle venue,

Tant que luit un soleil pour dorer leurs mains nues,

Car le bonheur se donne à ceux qui l'ont chanté,

Qui, têtus, l'ont cherché loin des communes voies

...Peut-être dans leurs coeur où sont les simples joies.

Je sais bien qu'il viendra comme naît le printemps

ET comme au ciel de mai jaillit la blonde aurore

Je sais bien qu'il viendra mon bonheur que j'ignore.

Sera-t-il lait d'amour? On y songe à vingt ans.

Ou de quelque autre appel surgi du clair domaine

Des rêves, des élans et des bontés humaines?

Je souris, et je vais portant comme un trésor

En mon âme blotti, ma chère certitude

Je sais bien qu'il viendra combler ma solitude...

Et comme en mon doux songe, ainsi vivrai dès lors,

Sans bruit, jour après jour, magnifiques et dures

Sa belle découverte et sa belle aventure.

 

 

2ème PRIX

Nos pas se sont croisés

Sur une plage, l'été

Nos regards se sont pris

Nous nous sommes souris

Et sans avoir parlé

Nos coeurs étaient liés

Et pourtant je ne cesse de penser

"Si la terre arrêtait de tourner

Si un jour tu cessais de m'aimer"

Voilà quanrante années

Que nous sommes mariés

Et notre bel amour

Ne s'est pas altéré

Beaucoup de beaux bébés

Sont venus nous combler

Mais malgré ce bonheur, il m'arrive de penser

"Si la terre arrêtait de tourner

Si un jour tu cessais de m'aimer"

Nos cheveux ont blanchis

Nos enfants ont grandis

Mais notre amour encore

Est toujours aussi fort

On a vécu ensemble

De très belles années

Mais toujours me revient cette même pensée

"Si la terre arrêtait de tourner

Si un jour tu cessais de m'aimer"

Nous sommes maintenant

Des heureux grands parents

Vingt trois chers petits coeurs

Nous comblent de bonheur

Notre belle aventure

Ne s'est pas terminée

Et au fond de mon coeur je suis sûre désormais

Que jamais notre terre n'arrête de tourner

Que notre bel amour ne finira jamais.

 

 

3ème PRIX

Promenade picturale

Viens avec moi dans la toile que je peins

Traversons les sentiers, découvrons des chemins.

Oublie un instant les soucis de ta vie trépidante!

Il est bon de rêver, c'est comme une valse lente

Peindre est mon don, c'est ma richesse

Dans mon monde, tout est doux, rien ne blesse

Je dore les champs de blés, je fais chanter les rivières,

Je fleuris des jardins et je colore l'hiver.

Passons par la forêt et puis, longeons l'étang

Regarde, sous le saule, il y a un petit banc...

Blottis l'un contre l'autre, nous sauverons sur l'heure

L'intense magie du rêve quand il devient bonheur.

Lors d'une exposition, les gens ne sauront pas

Que nous sommes cachés dans la peinture qu'ils voient.